co-construction des savoirs

ENTREE THEMATIQUE - CO-CONSTRUCTION DES SAVOIRS

Articles de cette entrée thématique  : * (En)jeux de la production collective de savoirs  * Coconstruire des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté                            * Laboratoires sociaux par la recherche-action

Références bibliographiques : Pour aller plus loin : *Processus et enjeux d'une co-construction collective des savoirs * (Ré)organisation du terrain de la recherche et (re)positionnement de ses acteurs/trices * L'écriture à plusieurs mains * La construction des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté * La participation : entre utopie et injonction ?  

(En)jeux de la production collective de savoirs

Par Philippe Lyet, Directeur du centre de recherche à l'Ecole supérieure de travail social (Paris), directeur adjoint du Groupement d'intérêt scientifique Hybrida-IS

La production collective de savoirs qui associe des « publics » divers (Dewey, [1927] 2010) pour comprendre des « problèmes » (Ibid.) qui les concernent comporte plusieurs types d'enjeux. Ceux-ci ont tous pour point commun qu'il s'agit aujourd'hui de penser et d'agir « dans un monde incertain » (Callon, Lascoumes, Barthe, 2001).

Article intégral Article Lyet.pdf

Coconstruire des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté

Par Geneviève Defraigne Tardieu​, docteure en Sciences de l'Education et permanente du mouvement international  ATD Quart Monde        
 

Les savoirs d'expérience des personnes qui vivent dans la pauvreté sont le plus souvent ignorés, rejetés, ou considérés comme incohérents et non valides. Ces savoirs ne sont pas directement utilisables, ils doivent être médiatisés ; ils prennent alors toute leur force et leur apport irremplaçable peut bénéficier à tous. L'Université populaire Quart Monde a été créée par et pour ces personnes, afin de coconstruire avec elles des savoirs émancipatoires, aux côtés d'un public le plus varié possible. Aux côtés de personnes qui ont l'expérience de la pauvreté -appelés aussi militants-  se trouvent d'autres citoyens de tous milieux, engagés avec eux dans une réflexion commune. L'université populaire Quart Monde participe ainsi d'une forme de démocratie cognitive.

Article intégral Article Defraigne Tardieu.pdf

Laboratoires sociaux par la recherche-action

Par Hugues Bazin, chercheur en sciences sociales, Laboratoire d'Innovation Sociale par la Recherche-Action

Lorsque l'on part du principe que toute personne est en mesure de produire un savoir sur sa pratique, se pose alors la question de la légitimité de ce savoir face aux autres savoirs, universitaire institutionnel ou technicien professionnel. Légitimer ce savoir n'est possible qu'en ouvrant un « tiers espace » de la recherche : un regroupement d'acteurs-chercheur-e-s a ainsi fait le choix d'ouvrir un tel tiers espace de la recherche, sous la forme du « Laboratoire d'Innovation Sociale par la Recherche-Action », présenté dans cet article.

NOTA BENE : Cet article va paraître fin 2019 dans les « Actes de la journée Recherche en Action et Posture(s) » aux Éditions et Presses Universitaires de Reims (EPURE).

Article intégral Article Bazin.pdf  (Nouvel ajout)

Pour aller plus loin

Processus et enjeux d'une co-construction collective des savoirs

 (Re)rganisation du terrain de la recherche et (re)positionnement de ses acteurs

L'écriture à plusieurs mains

La co-construction des savoirs avec des personnes en situation de pauvreté

La participation : entre utopie et injonctions ?

 



 

[