auteur-e-s des articles

ENTREE THEMATIQUE - LES AUTEUR-E-S

Une démarche collective et coopérative

Le concours de  spécialistes du domaine a été sollicité pour alimenter et « faire vivre » ce site en  rédigeant des textes thématiques; ces spécialistes ont non seulement pratiqué la recherche-action mais ont aussi contribué à la réflexion méthodologique et épistémologique sur les thèmes considérés.


Yves Bonny est sociologue et maître de conférence à l’Université de Renne 2. Il est responsable de la coordinations d’études et de recherches-actions au collègue coopératif de Bretagne et impliqué dans la Fabrique du Social, projet qui a pour objet de recherche l'étude des formes de coopération entre acteurs divers dans le cadre de constructions collectives de solutions sociales innovantes. Contact : yves.bonny@univ-rennes2.fr

Pierre-François Coen, au bénéfice d'un brevet d'enseignement primaire, d'un diplôme d'enseignement de la musique et d'un doctorat en sciences de l'éducation,partage aujourd'hui son temps entre des activités d'enseignement et de recherche dans plusieurs institutions : la Haute école pédagogique de Fribourg, la Haute école de musique Vaud-Valais-Fribourg et l'Université de Fribourg. Il conduit depuis plusieurs années des recherche-action dans lesquelles une forte dimension collaborative est présente avec des enseignants et en particulier avec les formateurs des institutions dans lesquels il travaille. Contact : CoenP@edufr.ch

Antonio Da Cunha est économiste et géographe, professeur honoraire à l'Université de Lausanne. Depuis une trentaine d'années, il a mené et collaboré à des travaux de recherche interdisciplinaire en Suisse et à l'étranger dans les domaines de la géographie urbaine, de la géographie sociale et du développement durable qui ont débouché sur plus d'une centaine de publications individuelles ou collectives. Il coordonne les travaux de recherche appliquée et l'édition des publications (Vues sur Ville, Urbia, Cahiers de Recherche Urbaine) de l'Observatoire Universitaire de la Ville et du Développement Durable/Institut de géographie et durabilité. Contact : antonio.dacunha@unil.ch

Geneviève Defraigne Tardieu est docteure en Sciences de l’Education et permanente du mouvement international  ATD Quart Monde ; elle a notamment animé l’Université populaire Quart Monde Ile de France pendant 5 ans, puis a conduit une importante recherche-action avec ses participants. Contact : genevieve.tardieu@atd-quartmonde.org

Lucie Dumais est sociologue et professeure à l’École de travail social de l’Université du Québec à Montréal.  Elle a fait de la recherche en santé au travail dans les années 1990 et, depuis 2000, sur les politiques sociales dans les champs de l’insertion socioéconomique, du handicap, des services à domicile. Sa plus récente étude porte sur le rôle des fondations au Québec. Elle a codirigé, de 2006 à 2014, le Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales (LAREPPS) avec Christian Jetté de l’Université de Montréal et elle est membre du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES). La majorité de ses recherches étant issues de partenariats avec des organismes communautaires, établissements publics, syndicats et entreprises, nombre de ses réflexions ont abordé les enjeux et méthodes de la recherche participative. Contact : dumais.lucie@uqam.ca

Michel Fontaine est  dominicain, professeur honoraire HES-SO, formé en soins infirmiers, en santé publique, en sciences sociales, en théologie et en éthique. Après plusieurs années d'activités dans les soins comme infirmier, directeur-adjoint de l'Ecole de Soins infirmiers (CHUV), chef de service au département de médecine interne du CHUV (Lausanne), il a été appelé à fonder l'Unité de Recherche de l'Ecole en soins infirmiers La Source (Lausanne). C'est dans cette période qu'il a été responsable du programme de formation pour la Suisse à la recherche-action dans le cadre du Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales (DHEPS) délivré par l'Université de Strasbourg en partenariat avec la Haute Ecole de Santé La Source. Il est maintenant engagé dans des activités plus liées à la pastorale, celle de la santé et à la bioéthique dans le cadre d'une commission et de la formation. Contact : m.fontaine@worldcom.ch

Ana Paula V. Fraga Levivier est psychologue clinicien au Centre Hospitalier Universitaire de Reims, docteur en Psychopathologie fondamentale et psychanalyse, membre du comité de lecture du Sociographe. Après ses études universitaires au Brésil, elle poursuit sa formation analytique en France, tout d'abord à la Clinique de La Borde avec Jean Oury puis dans le cadre d'un doctorat dans l'ancien laboratoire dirigé par Pierre Fédida à l'Université Paris 7. Ayant vécu son enfance au Brésil sous la dictature, elle s'est engagée dans des projets de démocratie participative dès l'ouverture politique et la re-démocratisation des années 1980, ce qui a forgé sa façon singulière de penser l'éducation, les souffrances humaines et la citoyenneté. En France, dans le cadre de différentes institutions médico-sociales et éducatives, elle a suivi des équipes en analyse des pratiques professionnelles, elle s'est investie dans des projets de recherche-action dans le cadre de la formation des travailleurs sociaux et elle a accompagné des publics et des familles dans des institutions et dans leurs services de soins à domicile. C'est l'articulation entre la clinique, l'éducation, la recherche et la posture politique qui fonde son travail.

Baptiste Godrie est chercheur au Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté (CREMIS) et professeur associé au Département de sociologie de l'Université de Montréal. Contact : baptiste.godrie@montreal.ca

Alain Kaufmann est est biologiste et sociologue de formation. Il a été successivement chercheur à l’Institut d’anatomie, de Sociologie des Communications de Masse de l’Université de Lausanne, ainsi qu’au Centre de Sociologie de l’Innovation de l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris. En 2002 il a fondé l’Interface Sciences-Société de l’UNIL dont il a été directeur jusqu’en 2018. Depuis le 1er janvier 2019 il dirige Le ColLaboratoire, l’unité de recherche-action, collaborative et participative de l’UNIL. Contact : alain.kaufmann@unil.ch

René Knüsel est professeur à la Faculté des sciences sociales de l’Université de Lausanne, spécialisé dans l’enseignement des politiques sociales et problèmes sociaux. Il a participé à plusieurs enseignements formant à la recherche-intervention et collaboré à des recherches-action dans les domaines de la santé et du social. Contact : rene.knusel@unil.ch

Jean-Marie Lafortune est professeur au département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal, où il enseigne notamment dans les programmes de 1er cycle en Action culturelle et de 3e cycle en Muséologie, médiation, patrimoine. Membre du Comité scientifique du Réseau international de l’animation (RIA) et corédacteur de la revue Animation, territoires et pratiques socioculturelles (ATPS), il est rattaché au Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES), à l’Observatoire des médiations culturelles (OMEC) et au Laboratoire de recherche sur les publics de la culture (LRPC). Codirecteur des ouvrages Expériences critiques de la médiation culturelle (PUL, 2017) et Essor de la vie culturelle au 21e siècle : politiques, interventions, initiatives (PUM, 2019), ses travaux actuels portent sur les enjeux de la transmission culturelle. Contact : lafortune.jean-marie@uqam.ca

Michel Liu est un physicien et un sociologue français, professeur émérite des universités à l'Université Paris-Dauphine ; il a été chercheur à l'Institut de Physique Nucléaire à Orsay de 1962 à 1970, Professeur à l'Ecole Centrale de Paris de 1974 à 1991, Directeur du Centre D'Etudes et de Recherches en Sociologie des Organisations à l'université Paris Dauphine et chercheur au centre d'Etudes Socio-Techniques à partir de 1988. Il est notamment un des coordinateurs du réseau CEDREA http://www.cedrea.net/Recherche-action ayant pour but de regrouper les chercheurs-acteurs autour du thème des dynamiques sociales. Sociologue des organisations, il a conduit de multiples R-A dans les entreprises et les organisations permettant d’en comprendre leurs dynamiques. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont deux exclusivement axés sur la R-A : M. Liu, 1997, Fondements et pratiques de la recherche action, L'harmattan, Paris ;   Crezé, F., M. Liu, 2006, La recherche-action et les transformations sociales, Paris, L'Harmattan. Contact : michelj.liu@gmail.com

Philippe Lyet occupe actuellement les fonctions de directeur du centre de recherche de l'Etsup et de directeur adjoint du groupement d'intérêt scientifique Hybrida-IS. Il est membre associé au laboratoire EMA de l'Université de Cergy-Pontoise en Ile-de-France et membre du conseil scientifique permanent de l'Association internationale pour la formation, la recherche et l'intervention sociale.Titulaire d'un doctorat en sociologie sciences de l'éducation sur l'organisation de l'accompagnement scolaire bénévole soutenu en 1994 à l'université Paris Nanterre et d'une habilitation à diriger des recherches sur les recherches conjointes multiréférentielles et les processus d'hybridation dans le travail social soutenu en 2017 à l'université de Cergy-Pontoise, il a conduit une douzaine de recherche avec des acteurs du travail social sur leurs problèmes et a publié plusieurs articles ou chapitres d'ouvrage sur ces questions. Il a coordonné le collectif Les chercheurs ignorants qui a publié le livre Les recherches-actions collaboratives, une révolution de la connaissance paru en 2015 aux presses de l'école des hautes études en santé publique à Rennes. Contact : Philippe.lyet@gmail.com

Florence Piron est anthropologue et éthicienne, professeure titulaire au Département d’information et de communication de l’Université Laval où elle enseigne la pensée critique à travers des cours sur l’éthique, la démocratie et le vivre-ensemble. Présidente fondatrice de l’Association science et bien commun et de la boutique des sciences Accès savoirs de l’Université Laval, directrice des Éditions science et bien commun qui publient en libre accès, elle s’intéresse aux liens entre la science, la société et la culture (l’éthique), à la fois comme chercheuse et comme militante pour une science plus ouverte, plus inclusive, socialement responsable et tournée vers le bien commun. Elle intervient oralement et par écrit dans une grande diversité de milieux, dans et hors du monde universitaire. Elle est actuellement au cœur de plusieurs projets de recherche-action visant à valoriser et diffuser les savoirs universitaires d’Afrique subsaharienne et d’Haïti et à développer la capacité de recherche endogène dans ces régions du monde. Contact : Florence.Piron@com.ulaval.ca

Jean-Luc Pradès est docteur en sociologie clinique (Université Côte d'Azur, France) et sociopsychanalyste, membre de l'Association De Recherche et d'Action  psychosociologique, France. Auteur de nombreux ouvrages et articles parmi p lesquels: "Les méthodes de l'intervention psychosociologique" (avec Gérard Mendel), La Découverte, 2002 et "Du pouvoir sur nos actes", L'Harmattan, 2017, il a rejoint Gérard Mendel et la sociopsychanalyse en 1990, date à partir de laquelle il n'a cessé d'intervenir dans les institutions (allant de l'école à la maison de retraite en passant par les associations, partis politiques, entreprises...). Il s'est particulièrement intéressé aux méthodologies d'intervention dans une perpective à la fois historique et comparative ("Figures de la psychosociologie. De la critique de Taylor à l'actepouvoir de Gérard Mendel", L'Harmattan, 2014) et, à ce titre, à la recherche-action en tant que paradigme de l'intervention. Contact :  jlprades@wanadoo.fr

Stéphane Rullac est éducateur spécialisé, docteur en anthropologie et Habilité à Diriger les Recherches en sociologie. Il est actuellement professeur en innovation sociale à la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)/Haute école de travail social et de la santé de Lausanne (EESP). Il est aussi membre du laboratoire CRESPPA-GTM de Paris 8, Président du Conseil Scientifique de la Revue Le Sociographe et Rédacteur en chef adjoint de la Revue de l’AIFRIS, Ecrire le socia. Il expérimente depuis quelques années des processus de coproduction scientifique avec les acteurs du travail social, dans le cadre de Recherches Actions Collaboratives. Il questionne enfin le processus de scientifisation induit par le développement de recherche, de doctorat et d’un champ disciplinaire en travail social. Contact : stephane.rullac@eesp.ch

Marie-Claire Rey-Baeriswyl est professeure à la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)/ Haute Ecole de travail social Fribourg en Suisse. Elle a mené, sur mandat de différents partenaires (politiques, associatifs et institutionnels, professionnels notamment) et conduit de nombreuses recherches collaboratives et participatives, sous forme de recherches-action, de recherches-interventions, d’évaluations participatives différenciées (analyse de besoins sociaux, appuis à l’élaboration de politiques sociales, développement des organisations sociales, adaptation de prestations sociales, évaluations de projets pilote, etc.). Elle dispense au Master en travail social de la HES-SO, un module intitulé «  Recherche-intervention et évaluations ». Elle a précédemment travaillé à l’Université de Fribourg, au Département de travail social et politique sociales, sur ces mêmes thématiques. Contact : marie-claire.rey-baeriswyl@hefr.ch

Catherine Tourrilhes est sociologue, formateur-chercheur à l’Institut Régional du Travail Social Champagne Ardenne, membre du laboratoire de recherche Profeor-CIREL Université Lille 3, des comités scientifiques du Sociographe et de l’AIFRIS (Association internationale pour la formation, la recherche et l’intervention sociale). Dès les années 1980 elle s’est engagée dans la création et le développement de projets d’insertion par l’économique avec des jeunes en difficulté qui ont fait l’objet d’un retour réflexif dans le cadre d’une recherche sur les conditions de l’innovation sociale avec des jeunes en difficulté (thèse de doctorat en Sciences de l’éducation, Université Lille 3, 2003). Puis, dès les années 2000, elle expérimente la recherche-action comme pédagogie inductive et démarche de recherche collective avec des étudiants en travail social, créant progressivement à l’IRTS Champagne Ardenne un système d’action-recherche articulant formation, terrains professionnels, publics et recherche-publication. Contact : catherine.tourrilhes@orange.fr

Christophe Vandernotte s’est formé à la recherche-action dans le creuset du Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales créé par Henri Desroche et a enseigné la méthodologie de la recherche-action au sein du Centre d’économie sociale du Conservatoire National des Arts et Métiers. Consultant spécialisé dans les histoires de vie et promoteur de la Grille expérientielle dans la gestion des parcours, il forme aujourd’hui des coachs à l’approche du Daïmon dans une perspective transpersonnelle et transdiciplinaire. Contact : cvdnotte@club-internet.fr

Béatrice Vatron-Steiner est adjointe scientifique à la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)/ Haute école de travail social Fribourg. Politologue de formation, elle est docteure de l’Institut des hautes études internationales et du développement. Elle a collaboré et conduit plusieurs recherches dans le domaine des politiques sociales et s’est spécialisée ces dernières années dans la recherche-action. Elle a été responsable de l’unité recherche-action à l’Institut la Source et a organisé et conduit les ateliers coopératifs du Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales (DHEPS) délivré par l'Université de Strasbourg. Contact : Beatrice.vatron-steiner@hefr.ch